Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

Dee dee wooo, ho dee dee...

13 Octobre 2013 , Rédigé par Battì Publié dans #Tsui Hark, #Cinéma

Dee dee wooo, ho dee dee...

A chaque fois qu'on évoque un truc qui rappelle de bons vieux souvenir, l'usage est de parler de madeleine de Proust. Ça fait cultivé. Surtout quand on n'a pas lu Proust.

Moi, par exemple, j'ai jamais lu Proust. A cause du nom, probablement. L'écrire ou le prononcer déclenche chez moi un début d'hilarité enfantine, ce petit rire de fond de classe qui sonne comme un écho de la précédente récréation, où on a tellement braillé et couru qu'on n'a pas encore retrouvé son souffle. Le nom de Marcel Proust est pour moi une madeleine de Proust. Marcel Pagnol, c'était le lac Titicaca. Moi c'est Proust.

Voilà.

Pourquoi je raconte tout ça, moi ?

Je ne sais plus, à vrai dire.

Ha si ! Je suis allé au ciné. C'est ça. Je me souviens maintenant.

Oui donc, je suis allé voir le dernier Tsui Hark.

狄仁杰之神都龙王, qu'il s'appelle. Ça vous la coupe, hein ? Hé ouais, c'est comme ça, y en a, ils vont voir Hotel Normandy, moi je vais voir 狄仁杰之神都龙王.

Il s'agit d'une comédie historique sentimentale à suspense matinée d'heroic fantasy.

En 3D, évidemment.

Il va sans dire que c'est (très) grand public.

Soyons honnête, pour le spectateur lambda, c'est probablement "too much". Trop de kung fu, trop de cablages, trop chinois, trop beau parfois, trop caricatural souvent. On a le droit de ne pas aimer.

Mais si vous aimez le cinéma de Tsui Hark, vous reprenez tout simplement une nouvelle bonne grosse louche de Tsui Hark, du vrai, du bon, du qui dépote, du qui fait rire par dessus le marché. La seule tare du film : son final raté, avec un dragon marin qui daube de la raie. Les images numériques, si elles ne sont pas absolument parfaites, ça vous flingue une scène.

En plus vous aurez l'occasion de voir une brochette de mégastars du cinéma asiatique, avec entre autre l'unique actrice au monde qui a choisi un pseudonyme d'actrice porno au rabais, j'ai nommé Yang Ying.

Dee dee wooo, ho dee dee...

Partager cet article

Commenter cet article