Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

14 Janvier 2014 , Rédigé par Battì Publié dans #Incendie, #Sichuan, #Shangri-La, #Propagande

Un village qui brule, rien à dire, c'est super photo et télégénique.

Gad' comme c'est beau et effrayant, Raymond.

Le petit village de Duzekong a ainsi tristement eu l'honneur de l'attention de la presse mondiale. Tout brûlé, tout plein de patrimoine perdu, des peintures inestimables et des maisons centenaires. C'est tout un pan de culture tibétaine qui vient de disparaitre.

Halala, si c'est pas malheureux.

J'ai lu l'article sur le site de référence, et plus j'avançais dans ma lecture plus je sentais monter les relents nauséabonds des caniveaux de l'opinion, j'ai nommé les commentaires. Et comme je m'y attendais, aussi inévitable et fatidique qu'un vomi d'ivrogne...

Françoise BARRET

L'attitude des autorités chinoises vis-à-vis de tout ce qui est tibétain n'incite pas à la confiance quand ces autorités excluent l'origine volontaire de l'incendie. Tout ce qui détruit la culture tibétaine les arrange un peu trop. On aimerait aussi savoir par quel miracle un incendie nocturne n'a fait aucun blessé (ils ne dorment jamais, là-bas?).

Sergio

Je ne sais pas si les autorités chinoises ont à faire ou non dans cet incendie, et en fait ça n'est pas si important. La destruction de ce village-musée n'est rien à côté de la destruction méthodique, cruelle, et au fond si banalement bête, depuis cinquante ans, de toute une culture pluri-millénaire qui a tant à apporter au monde actuel, ne serait-ce que par son éloignement de nos modes de pensée.

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

La propagande chinoise, ça tu peux y aller, les gens connaissent. Parce que je veux dire bon, question propagande et mensonge, les cocos ils savent y faire, hein. Saletés de rouges.

- De jaunes.

- Hein ?

- Non, rien.

Pour beaucoup, depuis Gorbatchev et la fin de la Guerre Froide, l'occident vit dans la transparence. La propagande, c'est pour les dictatures, les communistes, les sous-développés. Pas chez nous, alors, ça non.

Depuis 1989 et la fin des bolchéviks, ils imaginent volontiers qu'à Langley, Virginie, les employés de l'Agence se limitent à traquer du Ben Laden. Ce qui leur laisse pas mal de temps libre pour faire des barbecues, boire des Bud et jouer au baseball.

- Dis donc, Mike, on t'a jamais dit que tu avais un petit quelque chose de Brejnev ?

- Ha ha ! Sacré Bill ! Viens ton hamburger est prêt.

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

Bah oui mais non, mes cons. La CIA propagande à tour de bras elle aussi. Plus finement que les autorités chinoise, certes. Mais n'est-ce pas pire, en fait ? Soyons sérieux : la propagande chinoise faire rire même les chinois les plus patriotes. La propagande occidentale, pardon, mais elle est d'une efficacité redoutable. Demandez aux irakiens ce qu'ils en pensent.

La vie ma mère, on va tous crever si on n'agit pas immédiatement.

La vie ma mère, on va tous crever si on n'agit pas immédiatement.

Autant vous le dire tout net : pour ce qui est des provinces occidentales de la Chine, le Tibet et le Xinjiang, les ricains n'y vont pas de main morte.

Dans les deux cas, le Congrès finance (ouvertement) des canaux d'information, lesquels sont au service des séparatistes/indépendantistes de tout poil. Y compris et surtout les plus radicaux.

Mais le plus fou, le plus hallucinant, c'est que les dépêches et les communiqués diffusés par ces canaux d'information sont systématiquement repris par la presse ! La vrai, la noble, la nôtre ! Chez Le Monde, par exemple, ils s'embêtent pas : ils reprennent les dépêches mot pour mot, et se contentent d'y ajouter un ou deux conditionnels bien placés pour se défausser.

Attention, le peuple : quand vous lisez un papier sur le Tibet ou le Xinjiang, soyez très (très) prudents. On vous prend allégrement pour des cons. Et si vous voyez quelque part dans le texte la mention " Radio Free Asia ", dites-vous bien une chose : l'info est aussi fiable qu'un reportage de Fox News.

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

Les soi-disant secouristes en plein pillage :

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

Sur la gauche, des silhouettes bien étranges. D'après Rafio Free Asia, ces uniformes bleus sont ceux des forces spéciales chinoises, entrainées aux actions clandestines.

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

Comment de simples masures en bois peuvent-elles provoquer des flammes si hautes ? Les habitants ne comprennent pas, les scientifiques non plus.

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

Plusieurs véhicules non identifiés ont été aperçus sur les lieux du sinistres.

Tant qu'y a de la braise, c'est pas fini !

Partager cet article

Commenter cet article