Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

Les confins

24 Juin 2015 , Rédigé par Battì Publié dans #Visites, #Guangxi, #Daxin, #Sport, #La belle vie

Les confins

Je m'étais juré de ne plus bouger de chez moi pendant les week-ends prolongés officiels : j'ai rompu mon serment. Direction le Vietnam.

D'abord, pour ne pas se fader un trop long trajet en bus, j'ai programmé une escale bienvenue dans la petite bourgade de Daxin.

Peu de monde, pas de voitures, des rues calmes, du silence, des oiseaux qui chantent. Le bonheur. Oubliez Pékin et Shanghai, oubliez Canton et Shenzhen, oubliez la « Chine qui bouge », ses néons, ses Starbucks, et son insupportable frénésie : c'est au fin fond de la cambrousse, dans les bleds les plus paumés que se cache la belle vie en Chine.

Les confins
Les confins

Le soir, on se croirait dans une grande colonie de vacances. Ce calme, bordel ! cette simili-torpeur paisible et joyeuse, où les gens flânent, glandent, jouent aux cartes aux terrasses... je déguste cette nuit chaude.

Et puis tiens, en parlant de déguster, je m'achète une botte de litchis.

Les confins
Les confins

Dans une cour intérieure, trois petits terrains de sport ont été aménagés. Pourquoi les plus de quarante ans de chez nous n'éteignent pas leur télé, eux aussi ? Sortez-vous les doigts du fion, faites comme les chinois, sortez et faites vous une bonne suée entre amis et voisins, tas de zombies ! Vous aurez moins de cholestérol !

Le volley avec filet à 2 m : sport très populaire en Chine.

Le volley avec filet à 2 m : sport très populaire en Chine.

Je vous ai dit que les jeunes chinois étaient dingues de basket ?

Je vous ai dit que les jeunes chinois étaient dingues de basket ?

Les confins

Pour dix euros, on se goinfre. Un énorme poisson de rivière dont j'ignore le nom. Puis tu prends le pli local, tu girandoles. Tu te poses, tu commandes un jus de fruits frais, le cocktail orange-citron s'il vous plait, grand format, sans glace, merci.

Les confins

Ici, contrairement aux grandes villes, l'éclairage public est raisonnable. La pénombre laisse deviner les silhouettes. On y voit, mais on n'oublie pas que c'est la nuit. Il y a des jeux pour enfants, avec arène gonflable défraichie et manèges grinçants.

Les confins
Les confins

Tu vas te coucher tranquillou, relax, marchant en canard sur un trottoir désert, dans une rue silencieuse.

Les confins

Partager cet article

Commenter cet article