Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

Jipitaftemi

24 Mars 2012 , Rédigé par Battì Publié dans #L'université de Yangzhou, #Mandarin, #Calligraphie

Mars 0839

 

Les cours de chinois.

Je n'ai pas pu les suivre au premier semestre. Maintenant je peux, et je me prends bien la tête.

 

Ce qui fait mal, ce n'est pas la difficulté de la langue. Ce qui fait mal, c'est l'égo. On se transforme subitement en débile mental analphabète affublé d'un grave handicap articulatoire. On n'existe plus, bienvenue chez les demeurés.

 

C'est difficile à accepter. Certains n'y arrivent d'ailleurs pas : ils passent leur temps à demander "pourquoi ?" à chaque nouvel élément expliqué par les profs. Lesquels ne comprennent même pas le sens de la question. "Comment ça pourquoi ? Ben parce que !"

 

Une professeur, perdant un petit peu patience dit à une étudiante mexicaine : "Arrêtez de demander sans arrêt des explications : le Chinois est une langue complétement différente. C'est tout, faut pas toujours tout chercher à comprendre." L'étudiante s'énerve : "Ouais ben moi je vais vous apprendre l'Espagnol, on va voir comment vous vous en sortez".

 

De mon côté, j'ai accepté sans difficulté le principe de "tabula rasa" linguistique. Mais j'ai un mal fou à mémoriser les caractères. Je peux dire beaucoup plus de mots que je ne peux en écrire. C'est à devenir fou, cette écriture.

 

Mais bon, on en veut. On lâche rien.

 

 

PS : mes étudiants m'ont baptisé 小巴 (soit xiaoba, prononcer à peu près chiaopa)

Partager cet article

Commenter cet article

marie jo fogacci 31/03/2012 14:12

C'est quoi la traduction de ton sobriquet chinois?