Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

"我们 the champion, my 朋友"

30 Mars 2012 , Rédigé par Battì Publié dans #Actu, #Sport

Un soir que j'avais rien à glandouiller, je me suis aventuré à zapper sur la télé, errant de séries TV médiévales en documentaires animaliers. Puis je tomba sur un match de basket. Bon. Pourquoi pas ? Si les chinois savaient jouer au basket, ça se saurait, mais enfin, ça mange pas de pain. Je regarde tout en essayant de comprendre de quoi il s'agit. Très vite, je capte que c'est la finale du championnat, au meilleur des sept matches, et là tout de suite ça change tout. C'est le match 3. Pékin mène 2-0 face à Foshan (qui est à Canton ce que Créteil est à Paris). Tout à coup, ça m'intéresse un peu plus, surtout qu'à l'écran, les mecs s'envoient. Les minutes passent, et il faut l'admettre, je me suis pris au truc. Je connais trop mal le basket pour situer le niveau des joueurs, mais il y a toute l'intensité d'une vraie finale. La salle est pleine, le public chaud bouillant, les arbitres irréprochables. Les Tigres du Sud reviennent à 2-1, et je me suis régalé.

 

Je surveille le programme télé et je trouve les horaires des matches à venir. Je me documente aussi : Les sudistes jouent leur 9ème finale consécutive (!), pour la bagatelle de sept titres. Ils ont terminé largement en tête de la saison régulière. Ils sont emmenés par Aaron Brooks, honnête petit joueur NBA qui a débarqué en Chine pendant le dernier lock out, et qui a décidé de rester, ainsi que par James Singleton, un de ces innombrabes galériens du basket, non-drafté, parti en Europe, rappelé aus States... et qui a fini par aterrir dans delta de la rivière des perles

 

 

1898361768

 

 

En face, Pékin a confié les clés du jeu à... je me frotte les yeux. Je revérifie. Oui, le meneur de Pékin, c'est Stephon Marbury. Un All Star. Rien que ça. L'autre américain, c'est un certain Randolph Morris, encore un anonyme du système ricain, en Chine depuis deux ans. Il fait une finale monstrueuse.

 

Ce soir, au terme d'un match de dingues, Pékin s'impose et gagne finalement le titre, 4-1. C'est une grosse surprise. Les 6000 spectateurs sont en transe. Stephon Marbury a planté 41 pions et pleure dans les bras de ses coéquipiers chinois.

C'était excellent.

 

cba-championship

 

 

(et le titre, c'est à chanter sur l'air de la trop célèbre chanson de Queen)

Partager cet article

Commenter cet article