Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

Camé à méat !

10 Mai 2015 , Rédigé par Battì Publié dans #Photos, #Nanning, #NICEC, #Cosplay, #Regal

Le week end dernier, je suis retourné au NICEC, pour y assister à ce qui allait être une première pour moi : une convention Cosplay.

Pas que je sois fan, hein. Le trip « j'ai seize ans toute ma vie » a quelque chose d'inquiétant voire d'affligeant. J'étais plutôt attiré par le côté ultra passionné, DIY et créatif.

Donc, zou, j'y suis allé le troisième jour, peu avant la fin, pour éviter la foule.

Camé à méat !

Alors je préfère couper court aux remarques désobligeantes que certains exprits casse-burrettes vont me faire (une partie de mon lectorat est composé de hooligans) : non je n'ai pas viré pédophile, non je ne suis pas un vieux beau à la chasse aux jeunes et fraiches asiatiques, non je ne regarde pas des animés japonais où des adolescentes sont violées par des poulpes ! J'étais là-bas dans un esprit de découverte, tout en innocence, prêt à m'émerveiller d'un rien.

C'est dit.

Non parce que bon.

Camé à méat !

35 yuans l'entrée, et on débaroule au milieu des essayages.

Il va de soi que c'est la grande foire au selfie.

Camé à méat !
Camé à méat !

Petit regret : les participants, dès qu'un objectif est pointé vers eux, prennent la pose. Pose que j'imagine empruntée au personnage incarné.

Oui parce que j'ai pas reconnu un seul des personnages présents.

Pas un.

Je veux dire : pas un X-or, pas un Bioman, ni même un San Ku Kai qui aurait pu me permettre de faire « dis donc c'est un bien beau déguisement de Volkor que tu as là ! »

Autant à ma place que la dernière fois que je suis allé en boite.

Camé à méat !
Camé à méat !
Celle-là, je pense que c'est une méchante.

Celle-là, je pense que c'est une méchante.

Ça sent la vampirette.

Ça sent la vampirette.

L'assistance est colorée.

Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !
Camé à méat !

Sur scène, les participants jouent des scènes trépidantes, avec une bande enregistrée. C'est de la comédie en playback. Du coup, il y a de la musique et des bruitages.

C'est assez naze.

Non, il faut dire les choses comme elles sont. Même en playback, ils sont mauvais. Et puis franchement, s'il n'est pas parfaitement synchro avec le geste, le bruitage se transforme en catastrophe.

Donc j'assume : les représentations sont grotesques.

Elle a déclenché une ovation. Me demandez pas pourquoi.

Elle a déclenché une ovation. Me demandez pas pourquoi.

C'est bien plus sympatoche de regarder la faune qui circule dans le public.

Camé à méat !
Déguisées ou pas déguisées ?

Déguisées ou pas déguisées ?

Déguisés

Déguisés

Bon bah c'est pas tout ça mais moi je vais rentrer parce que... oups ! Non, attends.

Camé à méat !

Oui donc je disais que j'allais me rentrer parce que hopopop attends une minute !

Camé à méat !

La déception fut enfin totale quand on m'a expliqué qu'il n'y avait pas du tout de DIY. Tous les costumes sont en vente en kit sur le web. C'est à la portée de n'importe quel con.

C'est nul.

Mort au Japon, mort aux mangas, mort au cosplay.

Et vive le bon rock bien français.

Partager cet article

Commenter cet article