Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wanegaine Tching Tchong

Chaud Macao (3)

22 Août 2015 , Rédigé par Battì Publié dans #Macao, #Venetian, #Broadway, #Galaxy

Chaud Macao (3)

Peut-être que tout comme moi vous ignoriez que Macao se compose d'une partie continentale et d'une île. Sur le continent, c'est en quelque sorte le « vieux » Macao tandis que Cotai est la partie neuve et moderne et délirante du petit territoire que c'est chinois mais pas tout à fait quand même.

C'est sur l'île que s'élèvent les nouveaux casinos, à la ricaine. Quand on arrive, on tombe directement sur le Galaxy, pas encore terminé :

Chaud Macao (3)
Chaud Macao (3)

Juste à côté, on tombe sur le Venetian, qui borde ce qui sera le strip de Macao.

(j'écris « qui sera » parce que les casinos sont presque tous en travaux, certains sont presque finis mais d'autres sortent à peine de terre)

Chaud Macao (3)

Marque évidente de la vitesse à laquelle la transformation s'opère : face au Galaxy et au Venetian, on trouve encore une authentique terre agricole. Qui ne devrait pas le rester longtemps, à mon avis.

Chaud Macao (3)

J'ai opté pour le plus spectaculaire et le plus kitch : le Venetian et ses canaux chlorés, ses gondoliers amerloques et son campanile à escalator.

Chaud Macao (3)
Chaud Macao (3)

Mieux qu'à Venise parce qu'ici au moins il y a des escalators pour les gras-doubles infoutus de monter des marches sur un étage. Quelle harmonie, quelle magnifique imbrication de tradition et de modernité !

Chaud Macao (3)

Et une fois passées les portes, c'est la grande foire à la dorure.

Chaud Macao (3)

Quand on fait abstraction de la déco, on prend mieux conscience des dimensions délirantes du truc.

Chaud Macao (3)
Chaud Macao (3)
Chaud Macao (3)

La clim' est à fond, je frissonne.

La surface dédiée au jeu est gigantesque, tout est disponible, des tables automatisées aux bonnes vieilles formules à l'ancienne en passant par toutes les machines à sous de la création, vos dollars HK sont les bienvenus.

Vous n'en avez pas ? Aucun problème : on vous change vos billets macanais au taux simplissime de un pour un.

Les photos étant encore interdites, je suis allé en chercher sur le web :

Chaud Macao (3)
Chaud Macao (3)

Jolies photos mais qui ne rendent pas compte de l'immensité du lieu.

Et puis après, vous êtes libre d'aller flâner sur les rives des abominables charmantes répliques de canaux. Boutiques de souvenirs, cohue, gondoles, eau de javel... le paradis des amoureux.

Chaud Macao (3)

Ce ciel ! Non mais admirez moi ce ciel !

Chaud Macao (3)

De temps en temps, un gondolier amerloque pousse la chansonnette. En italien. Ou alors un gars tout poudré pointe son nez à une fenêtre et chante un air d'opéra, mitraillé de flash. Des gens tournent le dos pour le selfie.

Il y a également une salle de spectacle de très haut standing où viennent se produire les compagnies de Broadway. Je suis allé voir La Belle et la bête, version Disney. Il faut l'admettre : les comédiens/chanteurs envoient sévèrement la sauce.

Chaud Macao (3)
Chaud Macao (3)

Le casino étant un lieu clos, on y perd complètement la notion du temps. C'est étudié pour. Aussi, quand le quidam qui était entré par un soleil radieux quitte les lieux, il constate avec effroi qu'il fait nuit et qu'il pleut.

« Ha oui, c'est vrai, ils avaient annoncé un typhon ce matin. »

« Ha oui, c'est vrai, ils avaient annoncé un typhon ce matin. »

Par contre, c'est un paradis du cadeau-souvenir. Et je vais d'ailleurs donner un tuyau aux futurs visiteurs qui auraient la même idée que moi : si vous avez l'intention de ramener quelques authentiques jetons du casino, gardez-les bien sur vous. Au passage de la douane, quand les bagages passent aux rayons X, les policiers les saisissent les chips. Ils ont l’œil, ces sagouins !

C'est un lieu de dingue, et je recommande vivement sa visite. Des tas de complexes géants sont encore en chantier. Une autre tour Eiffel s'élève déjà, deux fois plus haute que celle de Vegas. Dans peu de temps, il y aura à Cotai un Strip complétement délirant.

Partager cet article

Commenter cet article